République du Tchad
Unité - Travail - Progrès
Institut National de la Statistique, des Etudes Economiques et Démographiques

Flash Stat

En octobre 2018, l’indice des prix a baissé de 0,3% par rapport au mois de septembre

La production industrielle au 2ème trimestre 2018 est en légère hausse de 0,78% par rapport au trimestre précédent

PROJET DE DÉVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE AU TCHAD (PDST)

     A. CONTEXTE DU PAYS

       1. Située en Afrique centrale, la République du Tchad est un pays enclavé à faibles revenus.

D'une superficie de 1 284 000 km2, sa population est d'environ 14 millions d’habitants en 2016. Le Tchad est limité au nord par la Libye, à l'est par le Soudan, au sud par la République centrafricaine, au sud-ouest par le Cameroun et le Nigeria et à l'ouest par le Niger. Marqué par l'instabilité depuis son indépendance de la France en 1960, le Tchad connaît une période de stabilité depuis le traité de paix conclu en 2010 avec le Soudan. Les problèmes d'insécurité persistants au Darfour et en République centrafricaine et les activités de Boko Haram dans le nord-est du Nigeria ont provoqué l'exode d’environ 700 000 réfugiés vers le Tchad. Cela représente 3,5 % de la population totale, soit l'un des taux les plus élevés dans le monde. Outre cela, le Tchad fait face à un nombre croissant de personnes déplacées à l’intérieur du pays.

       2. La croissance au Tchad, auparavant stimulée par le secteur pétrolier, est en baisse en raison de la chute des prix internationaux du pétrole et, dans une moindre mesure, de l'insécurité croissante. 

La croissance du PIB a diminué, passant de 7 % en 2014 à 2 % en 2015, et il est prévu un repli de 3,5% en 2016 .  Les recettes publiques globales ont chuté de 36 % en 2015, avec des revenus pétroliers en baisse de 80 %, induisant une baisse de 39 % des dépenses et la mise en place de mesures d'austérité.  Des restrictions budgétaires dans le secteur public, conjuguées à un déclin dans les secteurs de l'industrie et des services, entraîné par les activités pétrolières et l'augmentation des coûts liés à l'insécurité croissante, ont davantage fragilisé l'économie.  Un repli de 3% du secteur non pétrolier a également été enregistré et a pour origine les réductions des dépenses publiques et, dans une moindre mesure, une baisse de la production agricole en raison de faibles récoltes et des perturbations au niveau des échanges commerciales causées par les conflits. En particulier, les routes commerciales traditionnelles pour les exportations de bétail vers le Nigeria, qui représentent la deuxième source de devises, ont été gravement affectées par les activités terroristes de Boko Haram et la réponse militaire face à celles-ci dans la région du lac Tchad.  Consécutivement au ralentissement de l’économie, l’inflation a baissé de -1,6% en 2016.  Lire la Suite

TELECHARGER ACCORD SUBSIDIAIRE DE RETROECESSION

ANNONCES ET COMMUNIQUES

Formation           voir tout         Offre d'emplois

Statistiques Courantes

Enquêtes & Recensements en Cours

Dernier Bulletin

© 2018 INSEED. All Rights Reserved. Designed By I-media Consulting

Search